Famille catho écolo

Le Pape François nous demande de "sauvegarder notre maison commune". Comment le faire joyeusement, intelligemment et facilement en famille ? Vous pouvez suivre mes conseils pratiques !

La pédagogie de l’enseignant trappeur

Voilà un nouvel article pour inaugurer cette rubrique « les enfants et la nature ». Je regarde mes enfants et je me dis sans cesse que ce qu’ils préfèrent c’est passer du temps dehors à courir, à faire du vélo, à jouer avec leurs copains, à découvrir, à explorer. Nous pensons les combler à force de cadeaux (en plastique !) alors que tout est dans la nature.

La lecture du livre suivant m’a beaucoup inspirée. J’ai eu la chance de rencontrer son auteur l’été dernier, un professeur des écoles qui expérimente, ni plus ni moins, le réenchantement de l’école grâce à la nature. Les enfants s’ennuient, les professeurs se lamentent… Et si la reconnexion à la nature était la solution ? Si les apprentissages, au lieu de passer par les tablettes et autres gadgets numériques, prenaient leurs sources dans le lien avec le vivant ?

                                          Enseignant trappeur, pourquoi pas !
                                           Quand la nature réenchante l’école

L’auteur, Philippe Nicolas, est enseignant à Gennevilliers en région parisienne. Son livre est écrit simplement, comme un journal de bord, il se lit facilement. Il est rempli de réflexions d’enfants, et de la recherche intérieure, spirituelle, de l’auteur. Il y détaille aussi sa passion pour la pêche. C’est inspirant, vivifiant, nouveau !

La solution pour l’école serait-elle dans le plus de numérique ? Dans les classes inversées ? Dans la nature ? Le débat est ouvert !

Voici un lien vers un petit film, réalisé lors d’un projet avec ses élèves : Vidéo les Saventuriers

« Aujourd’hui l’école à l’image de notre société verse dans l’activisme, il faut sans cesse faire des choses, accumuler des expériences sans pour autant découvrir la sobriété d’habiter la Terre en ayant trouvé son nom véritable tapi au tréfonds de son intériorité. Les enfants sont devenus des goinfres d’activités, assujettis à des emplois du temps du ministre. […] Tout, les droits de rêver, de flâner se sont substitués à l’obligation de performer. »
Philippe Nicolas (page 98)

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Précédent

De bonnes madeleines

Suivant

Atelier fabrication de mangeoires

  1. Nadège

    Bonjour,

    Bien d’accord avec vous!

    Que de mieux qu’être dehors à observer des glands, des marrons et des feuilles aux multiples couleurs!!!

    A bientôt!

    Nadège

    • Allegretto

      Oui, c’est toujours un bonheur de voir les enfants s’émerveiller dans la nature… Je ne m’en lasse pas !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :