Ma commune organisait samedi dernier un atelier de fabrication de mangeoires pour les oiseaux. Petits et grands étaient au travail, moi j’observais les enfants construire, imaginer, s’appliquer pour donner à nos amis les oiseaux de quoi se nourrir et se protéger pour l’hiver. Je vous livre tous les secrets des mangeoires !

Fabrication de boules à graisses

Deux techniques ont été présentées.

La première consiste à mélanger de la végétaline (ou huile de coco) avec des graines de tournesol.

1) Faire fondre la végétaline dans une casserole.

2) Verser les graines dans un gobelet.

3) Faire un noeud au bout d’une ficelle et placer la ficelle jusqu’au fond du gobelet.

4) Ajouter la végétaline et attendre qu’elle durcisse.

Il n’y a plus qu’à suspendre !

La seconde a été imaginée par un des enfants présents. Il faut du beurre (oui, nous sommes en Bretagne…), des graines, du filet (récupéré dans du filet pour les oranges), et de la ficelle.

  1. Avec les mains, fabriquer des boules en malaxant du beurre et des graines.
  2. Entourer les boules de filets.
  3. Attacher une ficelle.

 

Avec des pots en terre cuite

Il suffit de percer un trou suffisamment gros pour héberger tel ou tel type d’oiseau. Enrouler ensuite autour du pot un fil de fer pour pouvoir le suspendre.
Voici les dimensions requises :

  • rouge-queue à fond blanc : 30 à 40 mm de diamètre
  • sittelle torchepot : 32 mm de diamètre
  • étourneau sansonnet : 35 mm de diamètre
  • huppe fasciée : 80 mm de diamètre
  • mésanges : 25 à 30 mm de diamètre
  • moineau : 30 mm de diamètre

Ne pas utiliser de couleurs criardes pour ne pas effrayer les oiseaux !

 

Des mangeoires en bois

Les plus bricoleurs ont réalisé des mangeoires en bois. Il vous faudra pour cela une scie, des vis, un tournevis. Il est conseillé de laisser le bois tel quel, sans le peindre. Enduisez-le éventuellement d’huile de lin.

Voici les plans (clic droit + afficher l’image pour agrandir et voir les dimensions) :

Dans une brique de jus d’orange

Il y a aussi ceux qui laissent libre court à leur imagination, voici ce que ça donne !
Un bâton enfoncé dans la brique, et une boule de graisse accrochée à l’intérieur, la ficelle coincée dans le bouchon. Un fil de fer sur le dessus servira à l’accrocher.

Ou encore ce modèle plus perfectionné :