Des bonshommes qui sentent bon Noël

Voici une recette sympathique, qui permet d’occuper les enfants toute l’après-midi jusqu’à l’heure du goûter, et sans trépigner !

La recette est issue du livre La pâtisserie des petits (édition Larousse), que je vous recommande fortement. Les pages sont plastifiées et les recettes faciles et délicieuses. Nous avons aussi testé le cake au citron, les crêpes marocaines et le gâteau au chocolat avec nappage.

Ceci étant dit, place à la recette !

Ingrédients (pour une dizaine de bonshommes)

  • 227 g de miel liquide
  • 150 g de sucre
  • 85 g de beurre
  • 600 g de farine
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure (remplacé par 1/4 de cuillerée à café de bicarbonate + 1 cuillerée à café de vinaigre de cidre)
  • 1/2 cuillerée à thé de muscade râpée
  • 1/2 cuillerée à thé de cannelle moulue

Cannelle et noix de muscade achetés en vrac avec des petits bocaux, dans une épicerie fine.

Comment préparer les bonshommes de pain d’épice ?

1) Découper le patron dans du papier.

2) Dans une casserole, mélanger le miel, le beurre et le sucre. Chauffer jusqu’à dissolution du sucre.

3) Dans un saladier, mélanger la farine, le sel, la levure, les épices. Y ajouter le contenu de la casserole.

4) Ajouter les oeufs battus et bien mélanger. Former une boule avec la pâte.

5) Fariner le plan de travail puis aplatir la pâte avec un rouleau. Déposer le patron et découper un bonhomme.

6) Placer les bonshommes sur la plaque du four huilée, et décorez-les en mettant des boutons, en dessinant les mains, les pieds, en écrivant le prénom des enfants… En fait les enfants sont les premiers à avoir des idées ! Nous avons ajouté des petits bonbons pour les yeux : ils ont fondu pour la première fournée ! Il vaut mieux les mettre après la cuisson.

7) Mettre à cuire au four à 220°C. Surveillez bien la cuisson, elle est d’environ 10 minutes mais il faut retirer les bonshommes quand les pieds et les mains commencent à brunir.

8) Mettre les bonbons en place, faire un trou éventuellement au niveau de la tête si vous voulez ensuite passer un fil.

9) Laisser refroidir sur une plaque pour qu’ils durcissent.

Nous en avons cassé plusieurs car nous avions hâte de les accrocher ! Ils ont donc été mangés dans la foulée… Certains ont échappé à notre impatience : nous les avons suspendus dans la maison, en attendant Noël.

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Précédent

Estimez les vitrines de Noël

Suivant

Les enfants alertent sur le climat

    • Allegretto

      En plus ils se conservent très bien. Ils ont duré sans problème jusqu’à Noël, accrochés au plafond, sans aucun moyen de conservation !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :