Peut-être cherchez-vous une bonne résolution pour démarrer l’année 2019. Si nous savons bien qu’elles sont rarement tenues, on peut toujours y voir l’occasion de nouveaux projets, ou d’imaginer ce qu’idéalement on voudrait accomplir, même si ça nous paraît être difficile à mettre en oeuvre. Drawdown est, à elle seule, une liste de bonnes résolutions pour ni plus ni moins sauver notre planète. Ca vous tente ?

C’est en lisant le magasine Kaizen du mois de juillet 2018, que je suis tombée sur cette étude.

Paul Hawken, écologiste américain, accompagné de 70 chercheurs, a répertorié 100 solutions pour inverser le cours du réchauffement climatique. L’équipe de scientifiques a analysé des études déjà parues afin de les comparer et d’en faire une synthèse.

« Drawdown désigne non seulement l’arrêt des émissions, mais aussi la captation des substances déjà émises »
Paul Hawken

Quelles solutions pour le climat ?

Les solutions sont classées à partir de la plus efficace en terme de réduction de gaz à effet de serre.

1) Modifier les systèmes de réfrigération.

Les fluides HFC (hydrofluorocarbones) utilisés dans les systèmes de réfrigération (réfrigérateur, congélateur, pompe à chaleur, climatiseur…) relâchés dans l’atmosphère ont un pouvoir de réchauffement 3500 fois supérieur à celui du dioxyde de carbone. D’ici 2028, des solutions de remplacement devront être adoptées par plusieurs pays.
Bon… ça… on n’y peut pas grand chose, à part faire vérifier nos appareils pour éviter les fuites. Et penser au recyclage en fin de vie.

2) Favoriser l’énergie éolienne.

Installer une éolienne dans son jardin ? Soutenir des projets de construction de parcs éoliens ? Certaines solutions sont déjà en place !

3) Réduire le gaspillage alimentaire.

Aux Etats-Unis, 40 % de la nourriture est jetée ! Au delà de ce chiffre hallucinant, le gaspillage alimentaire contribue à 8% des émissions de gaz à effet de serre. Pour nous, occidentaux très bien nourris, il suffirait d’acheter en moins grande quantité, de cuisiner les restes. C’est tout à fait à notre portée. Acheter des produits secs qui se conservent bien, au lieu d’acheter des produits industriels emballés qui sont périssables.

4) Adopter un régime plus végétal.

Au lieu de manger de la viande ou du poisson à tous les repas, on peut très bien, sans devenir végétarien, consommer des protéines végétales comme du soja, des légumineuses. C’est plus sain. Par ailleurs, l’élevage à l’échelle industrielle consomme énormément d’eau, d’énergie et produit des gaz à effet de serre.


5) Restaurer les forêts tropicales.

Les dernières décennies ont grandement contribué à la destruction de ces forêts. Si elles couvraient précédemment 12% de la superficie planétaire, elles ne comptent aujourd’hui que pour 5%. Le problème est que ces forêts permettent de capter le dioxyde de carbone de l’atmosphère. A notre échelle, nous pouvons toujours planter des arbres ! Et pour éviter de couper trop d’arbres, on peut opter pour un sapin durable à Noël (plante verte, sapin en bois, en carton…).

Voilà pour les 5 méthodes les plus efficaces. Parmi celles qui peuvent aussi avoir un impact il y a :

8) Construire des fermes solaires.
11) Faire de l’agriculture raisonnée.
33) Utiliser des LED.
41) Utiliser l’énergie solaire pour chauffer l’eau.
68) Produire de l’énergie à partir de nos déchets.
70) Recycler le papier.

Et d’autres encore. Le site est en anglais, vous pouvez le consulter pour voir toutes les solutions : https://www.drawdown.org/solutions-summary-by-rank

C’est intéressant de voir ce qui a vraiment un impact et ce qui est moins efficace. Nous voyons ainsi que modifier notre régime alimentaire a bien plus d’impact que de trier le papier ou que de modifier notre façon de nous déplacer (voitures : 49è position). Qui plus est, cela est à la portée de tout le monde. Essayez par exemple de réduire votre consommation de viande à une ou deux fois par semaine… Et privilégiez de la viande de meilleure qualité, vous serez gagnants !

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton