C’est en lisant le livre de Pierre Rabhi intitulé Semeur d’espoirs que j’ai découvert le discours du chef amérindien Seattle. Il est un plaidoyer pour la préservation de sa terre, de l’endroit où ont vécu ses ancêtres.