Mois : septembre 2019

Menu végétarien du lundi n°39

Mon magasin bio préféré donnait des avocats trop mûrs… Ingrédient parfait pour vous proposer la recette du guacamole !

Comment préparer du guacamole ?

Ingrédients
  • 2 avocats bien mûrs
  • 1 tomate bien mûre
  • 1 petit oignon
  • 1/2 cuillerée à café de paprika
  • 1/2 citron
  • sel, poivre
  1. Couper la tomate et l’oignon en petits morceaux.
  2. Ajouter le paprika et le jus de citron.
  3. Mixer le tout avec la chair des avocats.
  4. Ajuster l’assaisonnement.

Vous pouvez le tartiner sur un bon pain complet, dans des tortillas, des crêpes, ou en accompagnement.

Comment préparer les pois cassés ?

Il s’agit d’une sorte de légumineuses qui nécessite moins de trempage que les autres. Un trempage de trois heures avant cuisson est suffisant. Après, il vous suffit de mettre les pois cassés égouttés dans une casserole, de rajouter de l’eau et une cuillerée à café de bicarbonate de soude. Laisser cuire pendant environ 1 heure.

Et voici pour finir l’assiette au complet : guacamole, pommes de terre et potimarron cuits à la vapeur, pois cassés et oignons.

Bon appétit et bon lundi !

Marine

Menu végétarien du lundi n°38

La saison des courges arrive ! Je vous propose aujourd’hui un gratin à base de potimarron.

Le gratin de potimarron et pommes de terre

Ingrédients (pour 5)
  • un potimarron
  • 5 pommes de terre
  • 3 oignons
  • sel, poivre
  • huile d’olive
  • fromage à pâte dure (emmental, comté, tomme…)
  • une poignée d’herbes (ciboulette, roquette, persil… ce que vous avez sous la main !)
  1. Couper les pommes de terre et le potimarron en cubes.
  2. Porter de l’eau salée à ébullition dans une grande casserole et y faire cuire les légumes jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres (15-20 minutes).
  3. Hacher les oignons et les faire revenir dans l’huile, à feu doux, jusqu’à ce qu’ils soient tendres.
  4. Egoutter les légumes en conservant l’eau de cuisson. A l’aide d’un mixeur-plongeur, réduisez-les en purée en ajoutant un peu d’eau de cuisson si besoin. Rectifier l’assaisonnement.
  5. Dans un plat à gratin, placer les oignons et ajouter les herbes hachées.
  6. Recouvrir avec la purée puis râper du fromage sur le dessus.
  7. Enfourner à 180°C pendant 20 minutes.

Préparation des blettes

Mes enfants n’en raffolent pas… Je suis la seule à en manger, surtout lorsqu’elles sont cuisinées seules. Les feuilles se préparent comme les épinards. Pour en relever un peu le goût, je rajoute de la muscade.

  1. Couper les feuilles de blettes, conserver les côtes pour une utilisation ultérieure (en gratin par exemple).
  2. Les hacher grossièrement et les mettre en une casserole.
  3. Couvrir d’un peu d’eau, ajouter 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive et un peu de noix de muscade râpée.
  4. Couvrir la casserole et laisser cuire à couvert pendant 5 à 10 minutes.
Un peu de blette et beaucoup de purée !

Bon appétit et bon lundi !

Marine

PS : j’ai commencé à classer les recettes du blog, elles apparaissent dans la sous-catégorie « index des recettes végétariennes ». Je complèterai au fur et à mesure.

Menu végétarien du lundi n°37

Lundi vert ne rime pas toujours avec lentilles, millet ou blettes… Aujourd’hui c’était frites ! Des frites maison et sans friteuse.

La première fois que j’ai essayé de faire mes frites moi-même, au four, j’étais un peu dubitative. Pour moi, les frites devaient forcément être surgelées, ou alors il fallait avoir une friteuse. Et pourtant… Quelle erreur ! Il n’y a rien de plus simple à faire. Il faut juste prendre le temps de l’épluchage et de la cuisson.

Comment faire des frites maison ?

Ingrédients (pour 4)
  • 12 grosses pommes de terre
  • 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillerée à café de paprika
  • sel
  1. Eplucher les pommes de terre et les passer sous l’eau froide.
  2. Les couper en frites.
  3. Dans un saladier, mélanger les frites avec le sel, l‘huile et le paprika.
  4. Bien huiler la plaque du four.
  5. Y disposer les frites.
  6. Cuire à 200°C pendant environ 1 heure. Penser à retourner les frites pour ne pas qu’elles accrochent.
  7. Moduler la cuisson en fonction de votre préférence : molles ou bien croustillantes.
Avant la cuisson.
Prêtes à être dévorées…

Comment cuire un oeuf au plat ?

  1. Faire chauffer de l’huile dans une poêle à feu moyen.
  2. Casser l’oeuf dans la poêle et attendre que le blanc ait bien pris : c’est rapide, ne partez pas trop loin !
  3. Saler, poivrer, ajouter des herbes, des champignons… Modulez votre goût !

En ajoutant une salade de tomates et d’avocats, nous avons un repas complet.

Bon appétit et bon lundi !
N’hésitez pas à partager vos recettes ou à faire des retours si vous en avez testé certaines.

Marine

Voyage du Pape à Madagascar

Non, ce n’est pas le titre d’un film ou encore d’un dessin animé pour enfants ! Le Pape a profité de son voyage à Madagascar pour dénoncer des pratiques néfastes pour l’environnement. En espérant que ses paroles porteront des fruits !

Comme dans son encyclique « Laudato Si », le Pape a rappelé aux autorités l’ampleur de la crise actuelle. Dans ce pays africain, la crise est clairement économique et sociale : il y a beaucoup de pauvreté, beaucoup de trafics, de la corruption…

« Le développement d’une nation ne se réduit pas à la simple croissance économique. Pour être authentique, ce développement doit être intégral. C’est-à-dire promouvoir tout homme et l’homme tout entier. »

Ce concept de développement intégral est vraiment important pour lui. Quand il parle d’écologie, il parle aussi de respect de la nature humaine, et plus spécifiquement de l’attention au plus faible.

« Nous avons appris que nous ne pouvons pas parler de développement intégral sans prêter une attention toute particulière à notre maison commune et en prendre soin. Il ne s’agit pas seulement de trouver les moyens de préserver les ressources naturelles mais de chercher des solutions intégrales qui permettent de prendre en compte l’intégration des systèmes naturels entre eux et avec les systèmes sociaux. Il n’y a pas deux crises séparées, une environnementale et une autre sociale, mais une seule et unique crise : une crise socio-environnementale. »

Il dénonce ensuite des pratiques alarmantes pour la biodiversité de l’île.

« Votre belle île de Madagascar est riche d’une biodiversité animale et végétale et cette richesse est particulièrement menacée par la déforestation excessive au profit de quelques-uns. Sa dégradation compromet l’avenir du pays et de notre maison commune. Comme vous le savez, les forêts qui restent sont menacées par les feux de forêts, par le braconnage, par la coupe effrénée de bois précieux. La biodiversité animale et végétale est en danger à cause de la contrebande et d’exportations illégales. »

La déforestation est due à trois facteurs : la culture sur brûlis, l’exploitation forestière (commerce de l’ébène et du bois de rose) et la production de charbon pour les besoins locaux.

Superficie de la forêt originale, en 1950, en 1970 puis en 1990.

La biodiversité de Madagascar est extrêmement riche : entre 80 et 90% de la flore et de la faune sont des espèces qui n’existent que sur l’île. C’est la deuxième réserve de biodiversité du monde.

Les lémuriens sont menacés par la déforestation.

Le drame est que ces activités sont vitales pour certains habitants qui y trouvent une source de revenus. Le Pape insiste aussi là-dessus.

« Il est également vrai que pour les populations concernées, nombre de ces activités qui nuisent à l’environnement sont aussi celles qui assurent provisoirement leur survie. Il est donc important de créer des emplois et des activités créatrices de revenus qui respectent l’environnement et aident les personnes à sortir de la pauvreté. »

Et pour l’exemple, il a planté un baobab !

Pour aller plus loin…

J’ai fait un test il y a peu pour évaluer l’impact de ma consommation sur la déforestation, allez faire un tour, c’est instructif ! Je suis responsable à moi toute seule de la déforestation de 168 m² dans le monde…

http://empreinte-foret.org/quizz/

Menu végétarien du lundi n°36

Voici une recette qui revient souvent au menu chez nous et que je ne pouvais pas vous cacher : le far breton au sarrasin et aux pruneaux.

J’ai mis un peu de temps avant de trouver une recette qui ne me donne pas un far en deux parties. La plupart du temps, la pâte retombait au fond du plat et la partie supérieure du far était plus liquide. Mais si vous suivez la recette ci-dessous, vous n’aurez pas de souci ! Attention : la pâte doit reposer 4 heures.

Recette du far breton au sarrasin et aux pruneaux

Ingrédients (pour 6)
Farine de sarrasin achetée en vrac.
  • 250 g de farine de sarrasin
  • 100 g de sucre
  • 100 g de beurre (ou 5 cuillerées à soupe d’huile)
  • 1 litre de lait (d’avoine pour moi)
  • 4 oeufs
  • 20 pruneaux
  • 1/2 cuillerée à café de cannelle
  1. Plonger les pruneaux dans un bol d’eau tiède.
  2. Dans une casserole, faire tiédir le lait avec le beurre coupé en petits cubes et la cannelle.
  3. Dans un saladier, mélanger la farine de sarrasin avec le sucre. Former un puits au centre et incorporer les oeufs battus. Bien mélanger.
  4. Ajouter progressivement le mélange au lait. Bien mélanger.
  5. Laisser reposer 4 heures au frais.
  6. Beurrer et fariner un plat et y disposer les pruneaux.
  7. Verser la pâte.
  8. Enfourner à 180°C et à chaleur tournante.
  9. La cuisson dure environ 45 minutes.
  10. Laisser reposer un peu avant de déguster.
Mélange lait-huile-cannelle.

Ce far est toujours un succès auprès de mes enfants, il n’en reste généralement pas une miette ! C’est un plat bien nourrissant, idéal pour les soirs d’hiver mais il se mange toute l’année.

Bon appétit !

Menu végétarien du lundi n°35

Au menu de ce lundi : pommes de terre rôties et houmous.

Il me restait un fond de cageot avec les pommes de terre récoltées dans le jardin. Une bonne façon de les utiliser est d’en faire des pommes de terre rôties ! Facile à faire et succès assuré auprès des jeunes papilles.

Comment faire des pommes de terre rôties ?

  1. Récupérer les plus petites pommes de terre, les laver et gratter avec un couteau les restes de terre.
  2. Dans une casserole, faire chauffer 3 cuillerées à soupe d’huile.
  3. Y mettre les pommes de terre et couvrir la casserole.
  4. Laisser cuire 15-20 minutes en remuant très régulièrement jusqu’à ce que les pommes de terre soient tendres.
  5. Saler et remuer : c’est prêt !

Comment faire du houmous ?

Ingrédients (pour 6)
  • 200 g de pois chiches
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillerée à soupe de purée de sésame
  • 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive
  • 1 citron
  • sel, poivre
  • 1 cuillerée à café de paprika
  1. Laisser tremper les pois chiches dans l’eau pendant toute une nuit.
  2. Cuire les pois chiches en les plaçant dans une casserole et en les couvrant d’eau. Laisser cuire 2 heures à feu doux.
  3. Egoutter les pois chiches et conserver l’eau de cuisson.
  4. Mixer les pois chiches avec l’ail, la purée de sésame, l’huile d’olive, le jus de citron. Ajouter du jus de cuisson si la purée est trop épaisse. Elle doit être bien lisse et avoir la consistance d’une crème fraîche épaisse.
  5. Placer le houmous dans un plat, saupoudrer de paprika et garnir de tranches de citron.

Avec une tranche de pastèque en entrée, on avait l’impression d’être encore en vacances.

Bon appétit et bon lundi de rentrée !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén