Voyage du Pape à Madagascar

Non, ce n’est pas le titre d’un film ou encore d’un dessin animé pour enfants ! Le Pape a profité de son voyage à Madagascar pour dénoncer des pratiques néfastes pour l’environnement. En espérant que ses paroles porteront des fruits !

Comme dans son encyclique « Laudato Si », le Pape a rappelé aux autorités l’ampleur de la crise actuelle. Dans ce pays africain, la crise est clairement économique et sociale : il y a beaucoup de pauvreté, beaucoup de trafics, de la corruption…

« Le développement d’une nation ne se réduit pas à la simple croissance économique. Pour être authentique, ce développement doit être intégral. C’est-à-dire promouvoir tout homme et l’homme tout entier. »

Ce concept de développement intégral est vraiment important pour lui. Quand il parle d’écologie, il parle aussi de respect de la nature humaine, et plus spécifiquement de l’attention au plus faible.

« Nous avons appris que nous ne pouvons pas parler de développement intégral sans prêter une attention toute particulière à notre maison commune et en prendre soin. Il ne s’agit pas seulement de trouver les moyens de préserver les ressources naturelles mais de chercher des solutions intégrales qui permettent de prendre en compte l’intégration des systèmes naturels entre eux et avec les systèmes sociaux. Il n’y a pas deux crises séparées, une environnementale et une autre sociale, mais une seule et unique crise : une crise socio-environnementale. »

Il dénonce ensuite des pratiques alarmantes pour la biodiversité de l’île.

« Votre belle île de Madagascar est riche d’une biodiversité animale et végétale et cette richesse est particulièrement menacée par la déforestation excessive au profit de quelques-uns. Sa dégradation compromet l’avenir du pays et de notre maison commune. Comme vous le savez, les forêts qui restent sont menacées par les feux de forêts, par le braconnage, par la coupe effrénée de bois précieux. La biodiversité animale et végétale est en danger à cause de la contrebande et d’exportations illégales. »

La déforestation est due à trois facteurs : la culture sur brûlis, l’exploitation forestière (commerce de l’ébène et du bois de rose) et la production de charbon pour les besoins locaux.

Superficie de la forêt originale, en 1950, en 1970 puis en 1990.

La biodiversité de Madagascar est extrêmement riche : entre 80 et 90% de la flore et de la faune sont des espèces qui n’existent que sur l’île. C’est la deuxième réserve de biodiversité du monde.

Les lémuriens sont menacés par la déforestation.

Le drame est que ces activités sont vitales pour certains habitants qui y trouvent une source de revenus. Le Pape insiste aussi là-dessus.

« Il est également vrai que pour les populations concernées, nombre de ces activités qui nuisent à l’environnement sont aussi celles qui assurent provisoirement leur survie. Il est donc important de créer des emplois et des activités créatrices de revenus qui respectent l’environnement et aident les personnes à sortir de la pauvreté. »

Et pour l’exemple, il a planté un baobab !

Pour aller plus loin…

J’ai fait un test il y a peu pour évaluer l’impact de ma consommation sur la déforestation, allez faire un tour, c’est instructif ! Je suis responsable à moi toute seule de la déforestation de 168 m² dans le monde…

http://empreinte-foret.org/quizz/

Précédent

Menu végétarien du lundi n°36

Suivant

Menu végétarien du lundi n°37

  1. Je vais aller faire le test moi aussi… De quoi faire froid dans le dos j’imagine…

    • Allegretto

      On ne se rend pas compte à quel point nos achats impactent plusieurs endroits sur la planète. On apprend des choses !

  2. Nadège

    Je vais aller faire le test! Merci pour ce partage intéressant!

    • Marine

      Merci ! On a parfois du mal à savoir ce qui se passe à l’autre bout de la planète. Avec le test je trouve qu’on se sent plus responsable. Bonne journée à toi !

  3. Je connais bien le soucis de Madagascar et malheureusement j’ai peur que l’état de pollution et de dégradation ne fasse qu’empirer au fil du temps…
    Je vais faire ce test mais j’appréhende un peu le résultat !

    • Marine

      Ce sont des pays où le souci écologique importe peu. C’est pas mal de le savoir, ça nous permet d’orienter nos choix de consommation. Bonne journée à toi !

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :