Catégorie : Recettes sucrées et boulange

Pains au lait pour le week-end

Voici une recette facile et sympathique pour le goûter : des fruits cueillis dans le jardin et des petits pains au lait faits maison. On en redemande !

Pour environ 10 pains du lait (recette issue de Viennoiseries maison édité chez Marabout)

– 500 g de farine

– 2 cuillerées à café de sel

– 3 cuillerées à soupe de sucre

– 15 g de levure de boulanger fraîche

– 100 g de beurre

– 100 mL de lait tiède (ça marche aussi avec du lait végétal)

– 75 mL d’eau tiède

– 2 œufs

– 1 œuf battu pour dorer

1) Mélanger la farine, le sucre et le sel. Mettre la levure émiettée, l’eau et le lait au centre. Délayer.

2) Ajouter les œufs et le beurre coupé en petits morceaux puis former une pâte. Laisser reposer 3 heures.

3) Diviser la pâte en 10 morceaux puis former des boules. Les aplatir avec la paume de la main, replier les deux côtés vers l’intérieur dans la longueur, souder pour façonner des petits pains.

4) Recouvrir avec l’oeuf battu puis laisser lever pendant 10-15 minutes sur une plaque huilée.

5) Aux ciseaux, réaliser des entailles sur deux rangées, sur toute la longueur des pains. Les dorer à nouveau.

6) Enfourner pour 12-15 min à 190°C.

Est-il besoin de le préciser ? Tout ça sans déchet ! Même la levure de boulanger, il suffit d’aller avec un petit bocal chez votre boulanger préféré.

Alors, beurre ou confiture ? Qui a dit Nutella ?!

Pour avoir accès à toutes mes recettes sucrées, consultez l’Index des recettes sucrées et boulange.

Mes desserts zéro déchet

Je suis tombée sur ce passage du livre d’Ezéchiel. Je me dis qu’à l’époque, ils étaient au top de l’écologie !

 « Au bord du torrent, sur chacune de ses rives, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers dont le feuillage ne se flétrira pas et dont les fruits ne cesseront pas : ils produiront chaque mois des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède. » (Ezéchiel 47, 12)

Alors chez nous les fruits sont LE dessert zéro déchet par excellence. Les pépins et éventuellement la peau vont au compost et on n’en parle plus.

Je ne suis pas en train de vous dire que toute ma famille a renoncé aux yaourts et crèmes dessert… bien sûr que non ! On en mange moins, mais on les fait maison. Je ne les fais pas tous toutes les semaines. Généralement, c’est un type de dessert par semaine. Quand il n’y en a plus, je ne me rue pas au supermarché, on prend un fruit.

Les yaourts

J’ai essayé plusieurs techniques pour les faire : au four, j’ai même investi dans une yaourtière (d’occasion quand même !). J’ai vite été déçue du résultat. Les yaourts étaient très souvent liquides. J’ai fini par trouver une recette qui fonctionne bien. Voilà comment je m’y prends.

Ingrédients :

  • 1 L de lait entier
  • 1 yaourt nature

1) Amener le lait à ébullition puis diminuer le feu presqu’au minimum et laisser chauffer pendant environ 20 minutes.

2) Laisser le lait refroidir jusqu’à 60°C (j’utilise le thermomètre mural du chauffage pour mesurer la température).

3) Ajouter alors le yaourt et bien mélanger. Il faut que le mélange soit bien homogène.

4) Sans tarder, introduire le mélange dans un bocal (type Le Parfait) de 1 L. Lui mettre un bonnet (si, si !) et le placer près d’une source de chaleur : soit un radiateur, soit au soleil en été. La température idéale pour la fermentation est de 55°C. L’idée est donc de garder votre yaourt au chaud.

5) Au bout de 3 h votre yaourt a pris ! Pour une meilleure consistance vous pouvez même le laisser toute une nuit. Mettez-le ensuite au réfrigérateur, il finira de s’affermir.

Je vous avoue que faute de temps, je ne fais plus mes yaourts moi-même. J’ai trouvé un crémier qui propose des yaourts en pots consignés. Eh oui, ça existe !

Les flans au pioka au chocolat

Il faut auparavant avoir été récolter des algues (voir l’article à ce sujet). Nous réalisons une récolte à la fin du mois d’août, nous faisons sécher les algues et les conservons dans une boîte en métal hermétique. Elles se conservent pendant 2 ans sans problème.

Ingrédients :

  • une poignée d’algues sèches (pioka)
  • 1 L de lait
  • 150 g de chocolat

1) Mettre une poignée d’algues sèches à tremper dans de l’eau froide pendant 1 heure.

Algues sèches

Au bout d’une heure

2) Rincer les algues.

3) Dans une grande casserole, introduire le lait, le chocolat, les algues.

4) Faire chauffer à feu moyen pendant 15 minutes, tout en remuant pour bien dissoudre le chocolat.

5) Filtrer le mélange, jeter les algues au compost, et répartir le liquide dans des ramequins. Attendre qu’ils refroidissent pour les mettre au réfrigérateur. Ils vous paraîtront liquides mais ils gélifient en refroidissant, pas de panique !

Bon appétit !

La mousse au chocolat

Allez, une recette toute simple. Vous pouvez même la faire s’il vous reste des blancs d’oeufs dont vous ne savez que faire.

Ingrédients :

  • 100 g de chocolat
  • 3 oeufs

1)Faire fondre le chocolat.

2) Ajouter les jaunes d’oeufs.

3) Monter les blancs en neige et les ajouter délicatement au mélange jaunes d’oeufs/chocolat. Verser dans des ramequins et réserver au frais.

Mousses au chocolat

Crèmes au citron

Cette recette marche aussi très bien avec du lait d’amandes.

Ingrédients :

  • 5OO mL de lait
  • 3 oeufs
  • 100 g de sucre
  • 3 citrons
  • 30 g de fécule de maïs ou de pomme de terre

1)Presser les citrons et mettre tous les ingrédients dans la casserole.

2) Faire chauffer à feu doux, tout en mélangeant.

3) Lorsque le mélange a une bonne consistance de crème, c’est prêt !

4) Laisser refroidir à température ambiante puis conserver au réfrigérateur.

Crèmes au citron

 

Et le bilan zéro déchet dans tout ça ? Allez, je vous dis tout…

  • le lait : je vais une fois par semaine avec mes bouteilles lavées (au vinaigre blanc) à l’heure de la traite à la ferme d’à côté. On y va à pied quand on peut, ça nous fait une jolie balade ! Le fermier nous le fait à 1 euros le litre.

  • le sucre, le chocolat, les citrons : à la Biocoop dans mes sacs en tissu.

Palets de chocolat

  • la fécule : chez Day by Day, ils vendent de la fécule de pomme de terre en vrac. Sinon, il m’arrive de prendre une boîte de Maïzena dont l’emballage est en carton.

Au début de notre démarche zéro déchet, supprimer les emballages des desserts me paraissait impossible. Je ne me voyais absolument pas suivre le rythme de cuisiner 10 desserts par jour ! Nous avons appris à faire avec moins. Après tout, le dessert n’est pas indispensable au repas. C’est un pli à prendre. Maintenant, les enfants prennent systématiquement au moins un fruit par jour. Cuisiner comme cela ne me prend pas plus de temps que ça. Généralement, je fais mes crèmes (une douzaine par semaine) après le repas du soir, ça prend 15 minutes, pas plus, une fois par semaine. Et nous n’avons plus aucun emballage de yaourt dans la poubelle !

 

 

Pour avoir accès à toutes mes recettes sucrées, consultez l’Index des recettes sucrées et boulange.

C’est l’heure du goûter !

Pour commencer dans le zéro déchet, modifier le goûter n’est pas trop compliqué. Même si vous n’avez pas le temps de cuisiner, il est tout à fait possible de s’en sortir. Mais les recettes que je vous propose sont vraiment rapides à faire.

Pour information, mes enfants prennent de l’eau au goûter. Ils ne râlent pas car ils s’y sont tout simplement habitués. On peut aussi prendre du jus de fruits dans des bouteilles en verre.

Voici quelques exemples.

Le goûter vite fait

Pour ne pas générer de déchet, il faut aller à la boulangerie avec votre sac à pain, acheter le beurre dans une crèmerie ou chez un fromager (je le prends au marché) directement dans le tupperware, acheter les fruits dans un sac en tissu. La confiture est faite maison mais le pot en verre de la confiture achetée dans le commerce se recycle donc pas de panique !

Le goûter amélioré

C’est le goûter du samedi généralement, quand j’ai plus le temps de cuisiner, et généralement les enfants m’aident. La compote est faite maison et le cake aussi (voir les recettes en fin d’article). C’était la fin de l’été donc il restait encore des fraises et des framboises dans le jardin !

Le goûter recyclé

C’est un goûter fait avec ce qu’il reste dans le placard : des barres de céréales aux graines (un peu émiettées…), et des cookies à l’okara (ce qu’il reste lorsque j’ai fait le lait d’amande). Voir les recettes en fin d’article !

Le goûter à emporter

Très simple : j’ai acheté des cookies à la boulangerie avec mon sac en tissu. Je dis juste : « je voudrais deux cookies, pouvez-vous les mettre dans mon sac s’il vous plaît ? « . Ca passe tout seul !

Et voilà, vous savez tout ! Voir les recettes ci-dessous.

Le cake aux fruits rouges

Ingrédients :

  • 300 g de fruits rouges mélangés frais (ici : framboises du jardin)
  • 3 oeufs
  • 150 g de sucre roux
  • 180 g de farine
  • 1 sachet de levure (que je remplace par 1/2 cuillère à café de bicarbonate de soude alimentaire)
  1. Laver, sécher et couper les fruits.
  2. Mélanger les oeufs et le sucre. Ajouter la farine, le bicarbonate puis mélanger. Faire fondre le beurre, ajouter à la pâte et mélanger.
  3. Ajouter les fruits à la pâte, remuer délicatement puis verser le tout dans un moule à cake huilé et fariné.
  4. Faire cuire 45 minutes à 170°C.

La compote maison

Ingrédients :

  • tous les fruits que vous voulez, spécialement les plus mûrs, ceux que vous alliez jeter !
  • de l’eau

Couper tous les fruits, mettre dans la casserole, recouvrir d’eau. Couvrir la casserole et laisser cuire jusqu’à ce que les fruits ramollissent. Mixer à l’aide d’un mixeur-plongeur.

La confiture maison

Ingrédients

  • tous les fruits que vous voulez, amusez-vous !
  • 1/3 du poids des fruits en sucre
  • de l’eau

Couper les fruits. Ajouter le sucre. Ajouter un peu d’eau. Il en faut suffisamment pour que la confiture ne colle pas, mais pas trop non plus sinon la confiture est trop liquide. Il n’y a pas de règle, ça dépend des fruits utilisés. C’est avec l’expérience qu’on apprend ! Il faut laisser cuire environ 45 minutes. Si la confiture est vraiment trop liquide, je laisse évaporer plus longtemps. Elle ne se conserve pas très bien car il y a peu de sucre. Cela ne nous gêne pas plus que cela, quand on n’en a plus, on en refait.

Le lait d’amande

J’ai pris l’habitude de fabriquer du lait d’amande en alternative au lait de vache. Je l’utilise dans les gâteaux, les cakes, les quiches, et aussi au petit déjeuner avec des flocons d’avoine. C’est très simple et très rapide à faire. Il faut juste penser à faire tremper les amandes.

  1. Mettre 100 g d’amandes à tremper dans l’eau pendant une nuit.
  2. Filtrer.
  3. Ajouter un litre d’eau et mixer à l’aide d’un mixeur-plongeur.
  4. Filtrer et récupérer les résidus d’amandes, l’okara, dans une passoire.
  5. Verser le lait dans une bouteille et consommer dans les 5/6 jours. Le lait prend un goût acide quand il n’est plus bon.

Les cookies à l’okara

Une fois les amandes mixées et le lait récolté, il reste des résidus d’amandes, que l’on appelle l’okara.

On peut l’utiliser de diverses manières en cuisine. Voici une recette que tout le monde apprécie !

Ingrédients (pour 12 gâteaux environ) :

  • okara d’amande (pour un litre de lait d’amande)
  • 50 g de farine
  • 50 g de sucre
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • quelques pépites de chocolat

  1. Mélanger tous les ingrédients.
  2. Faire des boules de pâte, aplatir sur une plaque huilée.
  3. Mettre à cuire pendant 10 minutes environ. Il faut juste que les bords commencent à brunir. Si on laisse trop longtemps, les cookies seront durs à croquer pour les petites dents de lait !

On peut varier en ajoutant des raisins secs, des morceaux de dattes, figues, de la noix de coco…

Les barres de céréales

Ingrédients :

  • 4 cuillères à café d’huile d’olive
  • 4 cuillère à soupe de miel
  • 1 oeuf
  • 2 mugs de céréales, graines, fruits secs
  1. Battre l’oeuf. Ajouter le miel, l’huile, les céréales et mélanger.
  2. Si c’est trop gluant, ajouter des céréales. Si c’est trop sec, ajouter du miel.
  3. Verser sur une plaque huilée et enfourner pendant 10 à 15 minutes à 200°C.
  4. Découper en barres.

 

Comment je fais pour ne pas avoir de déchet ?

  • le sucre, le chocolat, les fruits secs sont achetés en vrac (donc dans un sac en tissu) à la Biocoop ;
  • la farine est achetée dans des sacs de 5 kg en papier, donc recyclable ;
  • l’huile d’olive est achetée en bouteille de verre, donc recyclable ;
  • pour les oeufs je réutilise plusieurs fois la boîte en carton, je les trouve en vrac au marché, et quand la boîte est souillée je la mets au compost ;
  • je trouve le bicarbonate en vrac à Day by Day, j’y vais directement avec un bocal.

 

Bien sûr tout ça n’est pas exhaustif. Il faut surtout laisser libre cours à son imagination, et ne pas culpabiliser si on n’a pas le temps de cuisiner ! Du pain beurre, c’est aussi super bon… J’ai remarqué que mes enfants prennent systématiquement un fruit, maintenant qu’il y en a toujours sur la table.

Je consacrerai un prochain article aux desserts, car là aussi, plus question d’acheter de yaourts emballés !

 

Pour avoir accès à toutes mes recettes sucrées, consultez l’Index des recettes sucrées et boulange.

Page 2 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén