Étiquette : finistère

Menu végétarien du lundi n°36

Voici une recette qui revient souvent au menu chez nous et que je ne pouvais pas vous cacher : le far breton au sarrasin et aux pruneaux.

J’ai mis un peu de temps avant de trouver une recette qui ne me donne pas un far en deux parties. La plupart du temps, la pâte retombait au fond du plat et la partie supérieure du far était plus liquide. Mais si vous suivez la recette ci-dessous, vous n’aurez pas de souci ! Attention : la pâte doit reposer 4 heures.

Recette du far breton au sarrasin et aux pruneaux

Ingrédients (pour 6)
Farine de sarrasin achetée en vrac.
  • 250 g de farine de sarrasin
  • 100 g de sucre
  • 100 g de beurre (ou 5 cuillerées à soupe d’huile)
  • 1 litre de lait (d’avoine pour moi)
  • 4 oeufs
  • 20 pruneaux
  • 1/2 cuillerée à café de cannelle
  1. Plonger les pruneaux dans un bol d’eau tiède.
  2. Dans une casserole, faire tiédir le lait avec le beurre coupé en petits cubes et la cannelle.
  3. Dans un saladier, mélanger la farine de sarrasin avec le sucre. Former un puits au centre et incorporer les oeufs battus. Bien mélanger.
  4. Ajouter progressivement le mélange au lait. Bien mélanger.
  5. Laisser reposer 4 heures au frais.
  6. Beurrer et fariner un plat et y disposer les pruneaux.
  7. Verser la pâte.
  8. Enfourner à 180°C et à chaleur tournante.
  9. La cuisson dure environ 45 minutes.
  10. Laisser reposer un peu avant de déguster.
Mélange lait-huile-cannelle.

Ce far est toujours un succès auprès de mes enfants, il n’en reste généralement pas une miette ! C’est un plat bien nourrissant, idéal pour les soirs d’hiver mais il se mange toute l’année.

Bon appétit !

Plage, soleil et vent

Je vous propose encore aujourd’hui une petite balade au bord de l’eau. La canicule n’a pas atteint la pointe bretonne, nous supportons donc un pull, même un anorak !

Le temps est malgré tout splendide et nous redécouvrons un endroit propice à la contemplation.

Les enfants envahissent la plage (oui, nous sommes seuls !), observent les oiseaux, mettent les pieds dans l’eau et dévalent les dunes ensablées. C’est la canicule partout ailleurs en France, et nous, nous sommes seuls sur une plage paradisiaque, à l’abri des grosses chaleurs. Elle est pas belle la vie ?

Cette plage était bien sûr l’endroit rêvé pour un pique-nique zéro déchet. Les seuls déchets produits étaient des queues et noyaux de cerise.

Tapenade à la tomate achetée au marché, directement dans le bocal.
Nos gourdes. Je vous recommande les marques Kleen Kanteen (à droite) et 24 bottles (devant, au centre). Elles sont en inox et le bouchon est bien solide.
Une cerise pleine de sable, bien croquante ?

Malgré une apparence très propre, après 5 minutes de balade, j’ai ramassé quelques déchets : plastique, mégot, cordes…

Quelques déchets ramassés sur la laisse de mer, c’est ça de moins dans l’océan.

Si vous passez dans le Finistère, arrêtez-vous à la baie du Curnic, dans la commune de Guissény, les paysages sont à couper le souffle !

La fête des fleurs

Ce week-end de Pentecôte se déroulait la fête des fleurs. Si vous ne connaissez pas le parc du Moulin Neuf à Ploudalmézeau, c’est l’occasion de le découvrir !

Ce parc est idéal pour une balade en famille, pour un pique-nique. Il y a plusieurs espèces d’animaux que les enfants prennent plaisir à observer, caresser, nourrir… Nous avons ainsi pu voir des lapins, des lamas, des cochons d’inde, des ânes, mais aussi des canards, des carpes, et même une famille de cygnes !

Le parc est aussi réputé pour ses roses, aux couleurs, formes, senteurs multiples et variées. Ca sent bon, non ?

Et quelques variétés plus locales, les fameuses hortensias et les oeillets d’inde.

Et en arrivant dans le parc, une table de pique-nique nous attendait (ambiance gauloise…).

Ce parc est un régal pour les yeux. Les enfants y trouvent leur compte. Deux aires de jeux y sont aménagées. Il y a même une boîte à livres où nous avons pu consulter des BD ! Et tout ça est totalement gratuit…

Si cet endroit vous inspire, direction le Nord Finistère !

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Pique-nique sous le soleil

Je profite de ce temps lumineux et chaud pour sortir à nouveau, avec les enfants et l’appareil photo ! La Bretagne est tellement belle sous le soleil (il ne faut pas le dire trop fort). Alors aujourd’hui, direction la plage, pour un pique-nique, zéro déchet bien sûr !

Les enfants ont eu la joie de découvrir un parcours sportif près des tables de pique-nique.

Comment préparer un pique-nique zéro déchet ?

Le plus important étant ce qu’on va manger, ce n’est pas une étape à négliger (surtout si vous ne voulez pas de déchet).

Je vous invite à consulter mon précédent article où j’indique le matériel que j’utilise : Pique-nique zéro déchet à la plage

Au menu cette fois-ci :

  • un reste de chips
  • un mélange de fruits secs et oléagineux
  • des tomates cerises
  • un sandwich avec une saucisse
  • un gâteau (acheté en boulangerie avec un sac en tissu)
  • des cerises

Et voilà ce que ça donne en images :

Le « hot dog » est allègrement complété !

Le meilleur pour la « faim »…

Et ça ce sont mes seuls déchets ! Direction le compost…

Belle surprise en arrivant : le camion poubelle en pleine manoeuvre !

Et surtout le décor aux alentours, ce qui nous met le coeur en joie.

Si vous cherchez ce coin paradisiaque, il faut venir à la grève de Saint-Michel à Plouguerneau, direction le Finistère Nord. Je vous attends ?

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Pique-nique zéro déchet à la plage

Nous sommes le 27 février et le thermomètre affiche 18°C… Allez comprendre. Je refoule mes pensées pessimistes qui noircissent le tableau, et qui me rappellent le réchauffement climatique. A vrai dire aujourd’hui, c’est plutôt le moment d’en profiter : direction la plage !

J’avais promis un pique-nique. Chez nous, le pique-nique c’est version zéro déchet donc pas de chips, pas de sandwichs emballés, que du vrac, des sacs en tissu, des bocaux, des gourdes et des couverts en métal. Il faut un peu changer les habitudes, mais on y arrive très bien. A la fin de ce pique-nique, ce que j’aime c’est de ne pas avoir besoin de chercher une poubelle. C’était aussi l’occasion de tester ce beau panier en osier, fabriqué par le père d’une de mes amies.

Que mettre dans un pique-nique zéro déchet ?

  • un bocal de crudités (céléri rave râpé + vinaigrette)
  • un bocal de mélange apéritif (acheté en vrac)
  • des sandwichs (baguettes achetées sans papier à la boulangerie et fromage acheté dans un tupperware) emballés dans un torchon
  • des gourdes (une chacun)
  • des fruits

Vraiment, rien à la poubelle ? Il me reste sur les bras des peaux de bananes, qui iront au compost. S’il faut pinailler un peu, j’ai toujours l’étiquette des bananes qui me gêne. Généralement, je la mets à recycler avec le papier.

Les enfants ont fait du vélo et joué aux gendarmes et aux voleurs sur les dunes.

L’endroit est magnifique ! Si vous passez dans le Finistère, arrêtez-vous à Landéda et allez faire un tour aux dunes de Sainte-Marguerite, ça vaut le détour.

Une petite balade au bord de mer pour terminer.

Visite du blockhaus.

  

Et on rentre !

Maman, on peut mettre un short ? Euh… Oui !

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén