Étiquette : Noël

Noël dans la simplicité

Une nouvelle fois, le Pape, lors de son homélie de Noël, a eu des paroles fortes contre la société de consommation. Comment ne pas lui donner raison quand on voit les incohérences de notre société ?

« Devant la mangeoire, nous comprenons que ce ne sont pas les biens qui entretiennent la vie, mais l’amour ; non pas la voracité, mais la charité ; non pas l’abondance à exhiber, mais la simplicité à préserver. » Pape François



La simplicité… Tout est fait dans notre société occidentale pour nous faire croire que nous avons besoin de beaucoup de choses pour vivre, et qu’en plus ces choses sont bonnes pour nous. Et les Kinder ? C’est bon pour quoi ? Pour la santé ? Pour la planète ? Ah non : ils aident à faire grandir les enfants car ils leur apportent le calcium dont leurs os ont besoin …. Euh …

Sans parler des emballages, bien entendu non recyclables.

Comment faire autrement ?

On peut faire moins, on peut faire autrement. On peut offrir du chocolat à ses enfants sans passer par des emballages orange. Par exemple : je vais avec un sac en tissu à la boulangerie et je prends quelques friandises en vrac. Ainsi je reste raisonnable au niveau des quantités, je favorise le commerce local et le petit sac en tissu est réutilisé l’année suivante. C’est compliqué ? C’est juste différent, et plus cohérent.

Nous qui faisons très attention à ne pas remplir notre poubelle toute l’année, à Noël nous en avons rempli deux d’un coup. Les emballages cadeaux peuvent se récupérer ? Oui, à condition qu’ils ne soient pas déchirés, et avec des enfants ce n’est pas gagné… Ils peuvent se recycler ? Oui, à condition qu’il n’y ait pas du scotch partout…

Comment faire autrement ?

On peut aller chiner quelques tissus ou foulard dans des braderies, chez Emmaüs. J’en trouve toujours plein pour pas cher du tout. Et les tissus sont réutilisés plusieurs fois ! Offrir un cadeau avec un emballage en tissu est bien accueilli, cela est certes nouveau, mais vous donnerez envie aux autres d’essayer. Il suffit de se lancer pour voir qu’en plus vous ferez des économies.

« Emballages » en tissu

Petits bouts d’emballages récupérés pour le bricolage des enfants

La bonne nouvelle c’est que nous sommes tous capables de faire des gestes pour rester raisonnables, sans enlever quoi que ce soit de magique à la fête. Et nos enfants, en nous voyant faire, prendront des habitudes de consommation plus responsables. C’est un cadeau à leur faire car ils vivront certainement sur une planète plus dégradée que ce qu’elle est aujourd’hui.

« Ai-je vraiment besoin de beaucoup de choses, de recettes compliquées pour vivre ? Est-ce que j’arrive à me passer de tant de garnitures superflues, pour mener une vie plus simple ? »
Pape François

Si vous voulez lire l’homélie dans son intégralité, voici le lien : Article La Vie

Nous avons tous nos incohérences et nous sommes tous, d’une façon ou d’une autre, abrutis par notre société de consommation. Mais des solutions existent alors ne nous endormons pas. Le Pape a des paroles qui nous réveillent et qui nous poussent à agir.

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Des bonshommes qui sentent bon Noël

Voici une recette sympathique, qui permet d’occuper les enfants toute l’après-midi jusqu’à l’heure du goûter, et sans trépigner !

La recette est issue du livre La pâtisserie des petits (édition Larousse), que je vous recommande fortement. Les pages sont plastifiées et les recettes faciles et délicieuses. Nous avons aussi testé le cake au citron, les crêpes marocaines et le gâteau au chocolat avec nappage.

Ceci étant dit, place à la recette !

Ingrédients (pour une dizaine de bonshommes)

  • 227 g de miel liquide
  • 150 g de sucre
  • 85 g de beurre
  • 600 g de farine
  • 2 oeufs
  • 1 pincée de sel
  • 1 sachet de levure (remplacé par 1/4 de cuillerée à café de bicarbonate + 1 cuillerée à café de vinaigre de cidre)
  • 1/2 cuillerée à thé de muscade râpée
  • 1/2 cuillerée à thé de cannelle moulue

Cannelle et noix de muscade achetés en vrac avec des petits bocaux, dans une épicerie fine.

Comment préparer les bonshommes de pain d’épice ?

1) Découper le patron dans du papier.

2) Dans une casserole, mélanger le miel, le beurre et le sucre. Chauffer jusqu’à dissolution du sucre.

3) Dans un saladier, mélanger la farine, le sel, la levure, les épices. Y ajouter le contenu de la casserole.

4) Ajouter les oeufs battus et bien mélanger. Former une boule avec la pâte.

5) Fariner le plan de travail puis aplatir la pâte avec un rouleau. Déposer le patron et découper un bonhomme.

6) Placer les bonshommes sur la plaque du four huilée, et décorez-les en mettant des boutons, en dessinant les mains, les pieds, en écrivant le prénom des enfants… En fait les enfants sont les premiers à avoir des idées ! Nous avons ajouté des petits bonbons pour les yeux : ils ont fondu pour la première fournée ! Il vaut mieux les mettre après la cuisson.

7) Mettre à cuire au four à 220°C. Surveillez bien la cuisson, elle est d’environ 10 minutes mais il faut retirer les bonshommes quand les pieds et les mains commencent à brunir.

8) Mettre les bonbons en place, faire un trou éventuellement au niveau de la tête si vous voulez ensuite passer un fil.

9) Laisser refroidir sur une plaque pour qu’ils durcissent.

Nous en avons cassé plusieurs car nous avions hâte de les accrocher ! Ils ont donc été mangés dans la foulée… Certains ont échappé à notre impatience : nous les avons suspendus dans la maison, en attendant Noël.

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Pour avoir accès à toutes mes recettes sucrées, consultez l’Index des recettes sucrées et boulange.

Estimez les vitrines de Noël

Ce n’est pas le défi que je me suis lancée pour ce mois de décembre, mais c’est ce que j’ai lu ce matin sur les panneaux publicitaires en ville. Voilà ce qu’on nous propose : deviner le prix de vitrines pour remporter un cadeau. N’est-ce que ça Noël ? La chasse à la consommation ? A combien estimez-vous qu’il faille monter pour que votre Noël soit joyeux ?

J’ai le plaisir de vous présenter nos décorations de Noël zéro déchet. Pour pas grand chose, les enfants se sont amusés à confectionner, à peindre, à bricoler. J’aime beaucoup ces moments d’intense créativité. C’est là que nous découvrons que nos enfants ont des talents, différents selon chacun.

La couronne de l’Avent en lierre

Il suffit de ramasser plusieurs branches de lierre, assez longues et plutôt peu fournie en feuilles. Vous les enroulez les unes sur les autres pour former votre couronne. Si besoin, utilisez des morceaux de rubans ou de ficelles pour maintenir le tout et le tour est joué !

Le sapin zéro déchet

Nous nous sommes attelés à la tâche cette année ! Il nous a fallu comme matériel :

  • une tige filetée achetée en magasin de bricolage pour 1,50 euro
  • le socle des sapins de Noël des années précédentes
  • une perceuse
  • une scie
  • des tasseaux coupés en cubes
  • des planches (de cageot ou de palette)

1) Percer le socle avec la perceuse de façon à ce que la tige filetée puisse s’y visser.

2) Visser la tige.

3) Couper des cubes de tasseaux et des planches de différentes tailles.

4) Percer les cubes de tasseaux et les planches en leur milieu, de façon à ce qu’ils passent sur la tige.

5) Superposer les cubes de tasseaux et les planches sur la tige en positionnant les plus grandes en bas (c’est la partie la plus marrante, c’est comme un jeu de construction).

6) Décorez à votre goût (j’ai laissé les enfants faire).

Les enfants n’ont pas utilisé la perceuse, mais le grand a pu découper les planches et le petit a finalisé en superposant les morceaux de bois. J’ai été un peu prise de court cette année, mais nous aurions aussi pu peindre les planches.

Sapin zéro déchet

Socle

Superposition de tasseaux et de planches

Décoration de vitres

C’est la grande découverte de cette année : nous avons pu décorer nos fenêtres très facilement, avec un produit non polluant et chacun a pu participer, même le petit de 3 ans. Il faut pour cela du blanc de Meudon (trouvé à la Biocoop). Vous mettez une ou deux cuillerées à café dans un bocal et ajoutez un peu d’eau. Avec un pinceau assez fin on peut peindre directement sur les vitres. Et pour faire partir, il suffit d’un coup d’éponge !

Le traîneau du Père Noël !

Il y a aussi les décoration en papier, faciles à faire et qui occupent bien les après-midis pluvieux.

Et une mention spéciale au sapin en bois de mon aîné, découpé à la scie à main.

Avez-vous une estimation pour ces décorations faites maison ? Le sapin nous a coûté le prix de la tige filetée. La couronne n’a rien coûté. C’est le blanc de Meudon qui remporte la palme en terme de budget (et il en reste plein pour l’an prochain). Le tout ne dépasse pas 10 euros.

Je n’ai plus qu’à vous souhaiter une bonne préparation aux fêtes de Noël. Que vos fêtes de fin d’année soient pleines de joie partagée, mettez-y du coeur et non de l’argent ! Et estimez d’abord les gens qui vous entourent plutôt que des vitrines.

« Ce jour-là, les hommes jetteront les faux dieux d’or et d’argent qu’ils s’étaient fabriqué pour les adorer. » (Isaïe 2, 20)

 

 

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Allegretto sur Hellocoton

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén