confinement
Envie de changer le monde Les enfants m'inspirent Non classé

Le confinement : ce que ça change

Depuis quelques jours, le pays en confinement s’est arrêté. Le monde entier est même presque endormi. Le temps est comme suspendu. Cloîtrés dans nos maisons ou nos appartements, nous sommes mis face à nous-mêmes, bien obligés de faire avec, et n’ayant pour toute ressource que notre for intérieur.

Le discours de notre Président était sans appel. Comme un aveu de faiblesse : la « guerre sanitaire » a un ennemi insondable, et la partie n’est pas gagnée. Le ton a changé. Ces derniers mois, nous étions plutôt habitués à des discours engagés et à des réactions farouches. A des manifestations dans les rues.

Seulement aujourd’hui, on se prend notre responsabilité en plein dans la figure ! Le dérèglement climatique, la déforestation, la mondialisation à outrance ont fait que ce virus a pu se propager. Et la solution est loin d’être évidente. Pour une fois, au lieu de nous faire croire que la situation est sous contrôle, on nous somme d’agir ! Cette action est on ne peut plus simple : rester confiné et attendre patiemment que ça passe. La menace nous guettait, nous sommes maintenant au pied du mur. Loin de moi l’idée d’être alarmiste, ce n’est pas mon genre ! Je crois plutôt que cette crise est un bon tremplin pour changer…

Ce que ça change ?

Face au virus, il faut de la lenteur. La vitesse hallucinante de propagation du virus tranche avec le temps qu’il faut à nos corps pour s’adapter. Du temps aux chercheurs et aux médecins pour trouver un remède. Nos vies trépidantes s’arrêtent. Ne plus sortir, ne plus prendre la voiture. Et on se rend compte de tout ce temps passé dans les transports, de la vitesse du quotidien, de ce qui nous fait sortir quotidiennement de nos conditions humaines. Au fond, on nous demande de vivre à nouveau au rythme de notre coeur.

confinement

Face au virus, il faut de la patience. Plusieurs jours de confinement, sans savoir combien au juste… Nous qui étions habitués à planifier nos vies, il nous faut apprendre à ne pas savoir de quoi demain sera fait. Nous devons aussi apprendre à supporter faire avec notre famille. Passer plusieurs semaines enfermés à plusieurs n’est pas toujours simple ! Accepter que l’autre ait des défauts et faire avec. Voir mes enfants se disputer, s’envoyer balader, ne pas avoir la solution et voir qu’ils la trouvent tout seuls.

Face au virus, il faut de l’humour et de la créativité ! Vous voyez sans doute quotidiennement des perles circuler sur les réseaux sociaux. Quand nous soignants se dépensent sans compter dans les hôpitaux, nous utilisons nos neurones pour nous distraire. Plus que de la distraction, je crois qu’on essaie de cette façon de rester en lien les uns avec les autres. Qu’est-ce qui nous rapproche le plus au final que le rire ?

Chapeau, les enfants !

Pour finir, je tire ma révérence aux enfants. Les miens, et les vôtres aussi j’en suis sûre, ne sont pas plus inquiets que cela. Ils ne réclament ni leurs copains, ni leur école et s’adaptent à la situation sans broncher. Certes, ils ont besoin de bouger, de manger et de rire. Tout comme nous, en somme… Alors je les regarde, et je me dis que l’homme a une capacité d’adaptation vraiment importante. Nous n’avons pas vraiment à apprendre la résilience à nos enfants, ils l’ont déjà en eux, et ça, c’est une bonne nouvelle !

Alors prenez soin de vous et restez chez vous le temps de ce confinement ! 👨‍👩‍👧‍👦❤

Marine

Marine

Maman de trois garçons, j'aime trouver des astuces pour apporter à notre famille une vie plus simple et plus verte : cuisine, bricolage, produits faits maison...

Vous pourriez également aimer...

6 commentaires

  1. […] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici […]

  2. De si belles opportunités que nous offre ce confinement.
    PS / J’ai bien rigolé avec les deux images :p Merci, ça fait du bien !

    1. Oui, on a le choix de voir le verre à moitié vide et à moitié plein… Autant essayer de bien le vivre ! Merci pour ton retour !

  3. Nadège says:

    Merci pour ton article réconfortant !
    Ici bizarrement ça nous change rien mais ça nous change tout…
    Mais comme toi, je pense sur c’est un tremplin…
    Il nous faut changer… Alors on se serre les coudes et on avance main dans la main…

    1. Oui, ça nous fait sûrement réfléchir sur beaucoup de points. Est-ce que ça va suffire pour changer nos façons de faire ? L’avenir nous le dira !

      1. Nadège says:

        J’espère que ça fera réagir beaucoup de personnes en tout cas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *