Envie de changer le monde Les enfants m'inspirent Non classé

Arrêtez de vous disputer !

L’entrée en matière est je pense assez éloquente, un peu autoritaire peut-être mais je pense que chaque parent se reconnaîtra dans cette injonction ! A vrai dire cependant, si on est un petit peu honnête, elle ne sert généralement pas à grand chose…

Je sors un peu de mes propos écolo aujourd’hui pour vous parler de ce qui occupe ma vie de confinée, 24 heures sur 24, à savoir mes enfants. Certes, j’ai aussi beaucoup de temps pour lire, faire du sport, de la musique, de la cuisine… mais je risque à tout moment d’être dérangée par les cris puissants et aigus du petit dernier. Imaginez une sirène d’ambulance qui vous explose les tympans alors que vous étiez en train de vous détendre sur votre terrasse… C’est à peu près ça. Une dizaine de fois dans la journée…

Quand ce n’est pas le grand frère qui hurle des gros mots qu’il sort dont ne sait où (c’est vrai, ça fait dix ans que son père et moi ravalons tous nos gros mots !) et le cadet qui prend un malin plaisir à faire monter la mayonnaise… Bref, vous l’aurez compris, je ne m’ennuie jamais ! Et ce mois de confinement supplémentaire pourrait bien se terminer en cauchemar pour tout le monde…

Je vous explique tout de suite ma façon de gérer les crises. En fin d’article, vous trouverez un lien vers un magazine gratuit remplis d’articles qui peuvent aussi aider.

disputes
Photo issue du magazine Peps

D’abord, lâcher prise

Pour éviter de tourner bourrique, il y a un certain nombre de choses sur lesquelles je dois passer ! Le rangement des jouets, les horaires des repas, ne pas chercher à occuper mes enfants toute la journée, mais je crois que tout ça n’est pas le plus difficile pour moi. En réalité, ce qui me pose vraiment problème c’est le comportement de mes enfants…

Faut-il accepter les cris ?

Bon. Bonne question. A part porter des bouchons d’oreille toute la journée, ou être dotée d’une énorme capacité de self control, la réponse est : NON ! Non, on ne peut pas supporter les cris, confinés à cinq pendant 2 mois ! Mais alors ? Comment on fait ? Eh bien, il n’y a pas vraiment de solution miracle, mais en tous cas, mettre de l’huile sur le feu ne sert à rien à part enflammer la situation.

disputes
Photo issue du magazine Peps

Arrêtez de vous disputer !

C’est une option, c’est exactement ce que je faisais avant de m’épuiser à essayer de résoudre des conflits sans arrêt. Mais le problème de cette injonction est bien là : je m’épuise. Y a-t-il une autre façon de faire ? Oh oui ! Et je crois que j’ai trouvé ma planche de salut…

Faisons confiance à nos enfants

Si la solution miracle existait ça se saurait. J’ai déjà commencé par examiner la situation sans mes oeillères de maman en colère. Mes enfants sont confinés, ils n’ont pas vu leurs copains depuis des semaines, et ils sont contraints de faire avec leurs parents désorientés et leurs frères cloîtrés comme eux. Normal que parfois ça explose ! Bon, donc commencer par accepter la réalité telle qu’elle est.

Et puis, plutôt que de vouloir régler la dispute à leur place, acceptons de ne pas avoir la solution. Car oui, soyons honnête, nous n’avons pas la solution ! Je ne sais vraiment pas qui est en tort, qui a commencé à jouer avec les kapla en premier et qui les a pris de force, et si même cette hypothèse est vraie. Les disputes de nos enfants ne sont pas de simples mésaventures désagréables que nous, parents, pourrions écraser d’une injonction bien calibrée. Non, ça ne marche pas. Ou alors ça nous donne l’illusion d’avoir réglé le problème.

Qu’y a-t-il derrière les disputes de nos enfants ?

Je n’ai rien d’une psy, et j’ai aussi une patience limitée… Mais en bonne scientifique, j’aime bien mener des expériences et voir si ça marche ! Après quelques recherches sur le sujet, j’ai compris que je pouvais prendre le problème autrement. Plutôt que de considérer les disputes de mes enfants comme des problèmes à résoudre, je préfère me dire qu’elles vont m’aider à comprendre quelque chose d’eux, et que la résolution ne viendra pas de moi. Mais d’eux. Oui, je sais, ça peut être difficile à avaler, et aussi à appliquer. Mais en même temps ça nous décharge d’une sacrée responsabilité !

Alors, comment faire ?

Et bien la clef est de les écouter. De se mettre à leur hauteur, de s’agenouiller, et de prendre le temps d’entendre ce que chacun a à dire. Ils vont crier, s’interpeller, s’injurier peut-être. Mais chacun a le droit d’exprimer sa version des faits. Et après, ne pas se poser en super héros du règlement de conflit, mais dire par exemple « Je ne vais pas résoudre votre problème » ou « Je ne sais pas, je n’étais pas là » ou autre chose…

Certes, ça peut être long. On peut avoir autre chose de plus intéressant à faire… Sauf qu’en ce moment… Ben oui, on est confiné ! Alors autre chose à faire, je vois pas grand chose de plus urgent que de trouver une manière harmonieuse de désamorcer les conflits. Oui, il semble que ce soit ma priorité du moment ! Et puis surtout : ça marche. Oui, bizarrement, après avoir été écoutés, les enfants se sont déchargés de leurs émotions négatives et arrivent à trouver des solutions par eux-mêmes.

Je vous laisse découvrir le magazine Peps « spécial confinement » mis en ligne avec des articles intéressants sur comment vivre le confinement en famille :

disputes
Photo issue du magazine Peps

Voilà ma petite réflexion du jour. J’espère que vous arrivez à vivre ce temps de confinement en famille de manière harmonieuse et plus ou moins agréable. Quand j’entends que le numéro d’enfants battus est saturé ça me fait peur et en même temps, je comprends que les situations tendues existent. Je l’expérimente moi-même !

Et vous, quelles sont vos astuces pour désamorcer les conflits ? Je vous souhaite du courage mais aussi de beaux moments de complicité en famille ! 👨‍👩‍👦‍👦

Marine

Marine

Maman de trois garçons, j'aime trouver des astuces pour apporter à notre famille une vie plus simple et plus verte : cuisine, bricolage, produits faits maison...

Vous pourriez également aimer...

5 commentaires

  1. […] Ce site est en cours de chargement, veuillez patienter. Toutefois, si vous souhaitez l'afficher tout de suite, Cliquez ici […]

  2. Nadège says:

    Super article !!!!
    Merci !!!!
    Alors ici je vis ainsi depuis 2 ans… Enfin pas confiné mais 24h/24h avec mes enfants !!!
    Et pour ma santé mentale, j’ai lâché prise sur beaucoup de choses !!!
    Je relativise au maximum et je me dis qu’avec 4 enfants en ief c’est pas grave si tout n’est pas parfait, on fait au mieux comme on peut !!!!
    Courage à vous !!!!

    1. Eh oui, pas simple d’être tout le temps avec les enfants… Il faut réussir à ce que chacun trouve sa place, son équilibre. Comme tu le dis, la santé mentale est vraiment importante !

  3. Super intéressant cet article ! Merci !

    1. Merci Charlotte. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *