Non classé Spiritualité

Bientôt le Carême

Bonjour à tous ! Je suis ravie de retrouver le chemin de ce blog, de prendre un peu de temps pour le faire. Il est un peu vide en ce moment et je ne sais pas trop quelle nouvelle direction lui donner. Je vois avec bonheur qu’il est pourtant toujours consulté ! Alors je risque un nouvel article…

Cette année 2021 a commencé sur des bons voeux plutôt que sur de bonnes résolutions : une bonne santé, que l’année soit meilleure que la précédente. Force est de constater que nous sommes un peu en stand-by, toujours avec des masques et des gestes barrières, toujours avec une vie sociale très rognée, toujours avec des projets tués dans l’oeuf. Bref, nous pouvons avoir l’impression de vivre à moitié.

Bientôt le Carême

Le temps du Carême (qui commence mercredi !) est généralement pour moi l’occasion de me demander ce que je peux alléger, quel petit effort je peux faire. A vrai dire cette année, je n’ai pas envie encore de me priver, les circonstances extérieures s’en chargent très bien. Alors peut-être que ce Carême pourrait être un temps propice pour se décharger, oui, mais de ce qui nous empêche réellement de vivre pleinement !

Mercredi des Cendres ?

Le mercredi des Cendres marque l’entrée en Carême. Lors de la célébration des Cendres, les rameaux de l’année précédente sont brûlés, et les cendres sont apposées sur le front des fidèles.

Tu es poussière et à cette poussière tu retourneras.

Genèse 3, 19

Citation un peu austère… Depuis ma tendre enfance, cette entrée en Carême est liée au péché, à ce qu’on a mal fait, et à la repentance. Ca, on n’aime pas trop. J’avoue que cette façon d’envisager les choses me dérange : avoir l’impression d’être coupable avant même de savoir de quoi ! Ca vous parle ce sentiment ? Genre : demande pardon. Mais pourquoi ? L’impression d’avoir commis une faute énorme mais sans trop savoir d’où ça vient. Mais bon. Probablement, on est coupable. Un peu dur de se défaire de sa culpabilité quand on pense qu’il n’y a même pas besoin d’avoir de raison pour être coupable ! C’est le magnifique concept du péché originel…

Le Carême 2021

Bref, vous l’aurez compris, je ne veux plus d’un Carême austère, mais d’un Carême sincère. Avec le temps, nous adultes, sommes sans doute plus capables de comprendre que certaines choses de nos vies, dont nous sommes responsables, nous pèsent. Que nous souhaitons consciemment y travailler et changer. Mais les enfants ? Est-ce juste de leur demander d’être « plus gentil », de « demander pardon », d' »aider papa et maman », d' »arrêter de se disputer » ? Franchement, j’ai des doutes, déjà sur l’efficacité du truc… Vous aimeriez qu’on vous demande pour le Carême d’être plus gentil avec votre patron, de demander pardon à votre voisin que vous ne pouvez pas supporter, alors que vous ne l’avez pas décidé ? Je pense que ce mercredi des Cendres 2021 devrait être l’occasion de brûler, non pas les péchés des enfants, mais ce qui les encombre réellement en ce moment !

Je vous fais une liste ? Sans vouloir parler à leur place, je pense que mes enfants aimeraient vraiment brûler : le virus, les masques, le couvre-feu, les restrictions en tout genre, les maîtresses qui râlent et qui empêchent d’aller jouer dans la neige… Tout ce qu’ils subissent sans pouvoir y apporter de réponse personnelle, sans parfois comprendre, à un rythme quand même assez difficile à supporter.

Bientôt le Carême

Alors je vous propose, pour ce début de Carême d’allumer un feu et d’y brûler tout ce qui nous pèse en ce moment. Ca se fait dans d’autres traditions que la nôtre, comme une sorte d’exutoire et de purification. Sur des petits papiers, nous pouvons écrire nos colères, nos frustrations, nos peurs, nos doutes, nos angoisses… Les récolter dans une boîte mise en évidence dans la maison. Et les brûler !

Bientôt le Carême

Et en cadeau, pour vous, en exclu (!) une petite chanson réalisée avec mes enfants l’année dernière pendant le confinement. C’est une autre façon d’extérioriser et d’exprimer des émotions difficiles à gérer pour des petits.

Coronavirus

Vous pouvez consulter d’autres articles sur le Carême, notamment Carême et zéro déchet ou Le Carême ou l’espoir d’une renaissance.

Bon début de Carême ! Et racontez-moi comment vous vivez tout ça.

Bientôt le Carême

Marine

Marine

Maman de trois garçons, j'aime trouver des astuces pour apporter à notre famille une vie plus simple et plus verte : cuisine, bricolage, produits faits maison...

Vous pourriez également aimer...

3 commentaires

  1. […] Lire l’article complet […]

  2. Bonjour Marine,
    Merci pour cet article!
    Nous nous posions justement la question de ce Carême hier soir!
    J’ai abandonné de suite l’idée d’alléger nos repas, déjà bien simplifié au quotidien!
    Mon ainé m’a émis l’hypothèse d’être plus agréable avec ses frères et soeurs… Rien de bien nouveau…
    Me voici, conquise de ton approche lumineuse de ce Carême 2021!
    Nous allons réaliser l’atelier avec la boite à brûler… Malheureusement je n’ai pas de cheminée…. Je vais voir ce que je peux faire de similaire!
    A bientôt!
    Nadège

    1. Tout simplement, je pense que nous allons brûler les papiers dans le barbecue, avec une allumette ! Merci pour ton retour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *